SITE OFFICIEL LORA (de LAURA BF)

21 décembre, 2009

CHANSONS ET TEXTES

jihemp @ 12:12

 laura6.jpg

ENSEMBLE

sol                          ré
ils se vantent de leurs mil/lions/
 do                       sol          
de leurs autos de leurs mai/sons
sol                       ré           
se pavanent dans leurs cita/delles/
 do                      la7     
leur amour n’a rien de re/el           
la7                          do
mais nous on se fout de tout/ ca
do                                  la7  
rien n’est vraiment vrai dans tout/ ça 

la7              do
puisqu’on est en/semble
do                        sol              
qu’on vit sur le meme hori/zon
sol            do         sol
on est bien en/semble
do                      la7            
le meme air la meme chan/son
la7                       do
nos chemins dallés de pa/ssion
do                      la7        
partageant les memes emo/tions
la7        sol
on est en/semble
sol re
ha /ha
re        do              
on se res/semble                       
ils vivent dans leur tour d’illu/sion   sol re
soignant leurs mots leurs expre/ssions  do sol
faisant voltiger leur ar/gent           sol re
achetant meme les senti/ments           do la7

mais nous on se fout de tout/ ça        la7 do
rien n’est vraiment vrai dans tout/ ça  do la7

refrain

do sol

que l’on soit privé de raison
que l’on boulverse vos saisons
rien ne saura nous detourner
du destin/ que l’on s’est traçé

 

sol
puisqu’on vit ensemble
l’amour jusqu’a la deraison
et l’on suit ensemble
la route sans intersection
nos mains serrées devant le ciel
brulant sous le meme soleil
on est ensemble
on se ressemble

                                                JMP

 

QUESQUE JE CROYAIS

mais quesque je croyais           do
je croyais qu’il m’aimait         do fa
mais quesque je croyais           fa
croyais qu’il suffisait           fa rem
de ces baisers volés              rem           
volés au temps passé              rem sol
passé a effeuiller                sol
les pétales de l’été              sol do

mais ou sont donc passé
passé les mots jurés
juré je le croyais
croyais qu’ils était vrais
ces serments déclamés
au pied d’un lit défait
défait par nos excés
nos exces oubliés                 sol lam             

dans un vent d’automne            lam mim
feuilles qui frissonnent          mim rem
qui n’ont pu oublier             rem sol
tellement je t’aimais             sol mim

comme jamais personne
dans la mémoire des hommes
n’a autant vibré
n’a autant aimé                   sol do

mais quesque j’esperais
esperais qu’il aurait
a peine imaginé
suivre le chemin tracé
tracé par mes idées
idées démesurées
le sentir a coté
jusqu’a l’éternité

ou se sont envolés
envolés a jamais
nos deux corps enlacés
nos deux mains cimentés
par l’amour qu’on croyait
plus fort qu’un seul été
nos coeurs se sont brisés
et se sont envolés

1er couplet

mais quesque je voulais
je voulais incendier
incendier ce brasier
qui s’était consumé
les sarments calcinés
de notre amour passé
sont a jamais restés
restés inanimés

et le vent d’automne
s’est déchainé comme
s’il voulait effacer
le temps ou je t’aimais

JMP

 

LA POUR TOI

 

combien de rêves ai-je usé         l___l___ l__o__l__        
avant d’y arriver                  l___l_o__l____ l__
combien de salles humides          l___l___ l____ l___    sol ?
combien de locaux sordides         l___l___ l____ l____
                                   l___l___ l__o__l__
                                   l___l___ l__o__l__
des sonos deglinguées                                             = 1er et 2ieme couplet
des micros essoufflés
des cachets de misere              l___l___ l____ l__               3ieme et 4 ieme
des matins de colere               l___l___ l_o___l__
   SIM                 MIM         l___l_o__l____ l__     do ?
j’ai trop cassé/ ma voix           l___l___ l____ l__               5ieme et 6ieme
trop crié tant de/ fois            l___l___ l_o___l__
pour n’être qu’une/ fois           l___l___ l_o___l__
 lam7             ré
a chanter devant/ toi

des enceintes qui grésillent
des spots qui scintillent
des jurons qui s’envolent
entre deux verres d’alcool

je t’ai tant attendu
j’en suis un peu stressée                             
mais je l’ai tant voulu                               
rien ne peux m’arreter

refrain

Et mes mots sont plus forts
mes sourires sont plus vrais
je suis la ce soir
et je n’ose y croire
comme un conte de fées
j’y suis enfin arrivée

chanter sur mes accords
oublier mes regrets
je suis la pour toi
de mon coeur de ma voix
j’ai tout a te donner
pour te sentir vibrer

JMP

 

TOUTE SEULE

 toute seule                               lam mim lam mim
je me retrouve toute seule

aux matins blêmes  de nostalgie            do sol
quand le silence devient criant           lam mim
ouvrir les yeux juste pour souffrir       fa mim lam
se lever machinalement                    fa mim lam

chercher ton regard dans les livres
entendre ta voix dans le vent
me dire jamais rien n’est fini
continuer ma fuite en avant

toute seule
je me retrouve toute seule

la morsure de mes souvenirs
s’eveille inexorablement
sur les vestiges de notre vie
sur ces objets insignifiants

et croire enfin que je suis libre
de ces habitudes contrégnantes
mais les journées me semblent vides
et m’obsedent de ton absence

mais les journées me semblent vides
et m’obsedent de ton absence

toute seule
je me retrouve toute seule

JMP

 

TU PRENDS

tu prends mes revolvers          mim                          
mes sweets mes pull overs        mim
tu prends ma lampe a led         mim
mes cd de led zepp               la dim                      
                                                            
tu prends la limousine                                                                      
le chat de la voisine                                       
tu vides les armoires
retournes les tiroirs
                                                            
tu prends mon coeur au piege                                
nos photos en ariege                                                                            
tu prends nos habitudes                                     
nos baisers nos disputes                                    

mais jamais tu n’auras mes souvenirs  do9 re mim
ma memoire je la garde pour souffrir  do9 re mim

tu prends un verre de gin
mon cuir et mes blue jeans
tu prends les partitions
les mots de mes chansons

tu prends mes certitudes
tout bach et ses preludes
mes bouquins de sagan
mes bottes et mon raglan

mais jamais tu n’auras mes souvenirs
ma memoire je la garde pour souffrir

tu prends mon compte en banque
tu laisses mon coeur en manque
tu rafles toutes les mises
les boutons de mes chemises

tu prends d’un air honnete
la poudre d’escampette
tu prends le papier peint
les bougeoirs en etain

tu prends tout les bijoux
et tes jambes a ton cou
emportant avec toi
tout ce qui compte pour moi

JMP

TU ME MANQUES

quatre nuits                        mim
que tu es parti                     ré
quatre nuits                        do
et autant d’ennui                   sol

pour survivre                       mim
je vis dans ton lit                 ré
et je m’accroche                    do
a tout ce qui t’est proche          la7

tu me manques   6X                  do ré (si3-sol4)

et je dessine
le contour de tes cils
sur les lignes
des cahiers de musique

et je respire
tes pulls de cashmir
et je m’enivre
du parfum qu’ils délivrent

tu me manques      6X

je m’abandonne
dans nos souvenirs
et je fredonne
tes chansons en sourdine

plus qu’une semaine
a deguiser ma peine
tout recommencera
quand tu seras la

tu me manques      6X

 

laura4.jpg

ELLE, ELLE A

elle, elle a                       mim
des printemps dans les yeux        lam
elle , elle a
de l »amour dans ses jeux

des histoires romanesques          do7M
milles couleurs dans ses fresques  si7

ça m’étourdit un peu            do7M
mais ça me rend heureuse         si7

elle, elle prend
chaque jour son sourire
elle, elle tend
son bohneur pour l’offrir

ses mots sont des parfums
qu’elle diffuse un par un

elle illumine ma vie
capture toutes mes nuits

si elle savait             lam si7
tout ce qu’elle m’a donne   mim
jamais au grand jamais     lam si7
je ne lui avouerai         do7M

combien je l’aime         si7 do7M
combien je l’aime         si7

elle, elle sait
les blessures de l’aurore
elle , elle sait
les accros d’un accord

elle apaise les orages
remodele les nuages

transforme en aquarelle
les éclats du soleil

JMP

 

OU LE VENT M’EMMENE

(auteur JMP – compositeur Matiss)

partir pôur n’importe ou
ou le vent m’emmene
partir même a genoux
et briser mes chaines

partir même sans un sou
ou le vent m’emmene
s »en aller tout a coup
sans peur et sans peine

partir (4 fois)

partir sans ambition
que changer de réve
et sans apprehension
du jour qui s »acheve

liberer le sang fou
qui brule mes veines
Arracher le verrou
fuir a perdre haleine

musique

partir pôur n’importe ou
ou le vent m’emmene
partir même a genoux
et briser mes chaines

Partir sans illusion
aventure humaine
oublier les passions
les rires et les peines

partir (4 fois)

j’ai trop gaché mon temps
a vivre a la traine
trop entendu vraiment
la même rengaine

musique

partir pour pour n’importe ou
ou le vent m’emmene

musique

1 er couplet

 

S’IL SUFFISAIT

(auteur JMP – compositeur Pats Hill)

s’il suffisait d’un ruisseau
pour faire un O cean
s’il suffisait d’un vent chaud
pour faire un ouragan

s’il suffisait d’une éclaicie
pour faire un été
s’il suffisait d’un seul épi
pour-faire un champs de blé

s’il suffisait d’un vieil arbre
pour faire une forêt
s’il suffisait d’une larme
pour retrouver la paix

s’il suffisait d’un tas de pierres
pour faire un décors
s’il suffisait d’une priere
pour-que-tu m’aimes encore
Doucement loin de moi tu t’en vas
lentement a tout petits pas
notre amour se dilue  avec le (au fil du) temps
quel est le secret pour revenir comme avant

 

s’il suffisait d’un baiser
pour oublier le temps
s’il suffisait de t’aimer
pour en avoir autant

et s’il suffisait d’un sourire
pour oublier la mort
s’il suffisait de le dire
pour que tu m’aimes encore
Doucement loin de moi tu t’en vas
lentement a tout petits pas
notre amour se dilue  avec le(au fil du) temps
quel est le secret pour revenir comme avant
s’il suffisait d’une chanson
de mots d’argent et d’or
d’une mélodie ou d’un son
pour que tu m’aimes encore

                                                       JMP

lorarockcopier1.jpg

 

Laisser un commentaire

D u l c i s A m o r... |
U-Night |
hh4f |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | treese
| DanceMusicNews
| marc marilyn manson